[a.MUA]

atelier Morphose Urbaine et Architecturale

Objectif

Concours d’idées pour une meilleure prise en compte des risques naturels dans les projets urbains. Cette amélioration de la résilience contribue également à l’atteinte des 3 objectifs prioritaires de la stratégie nationale de gestion des risques d’inondation (SNGRI) arrêtée le 7 octobre 2014, à savoir :

  1. Augmenter la sécurité des populations exposées ;
  2. Stabiliser à court terme, et réduire à moyen terme, le coût des dommages liés à l’inondation ;
  3. Raccourcir fortement le délai de retour à la normale des territoires sinistrés.

Afin de laisser davantage de place à l’expérimentation, la démarche s’inscrit dans le cadre d’un programme national de recherche et d’expérimentation développé par le PUCA et le CEREMA. Les travaux et résultats ont vocation à s’intégrer dans les activités du centre de
ressources Risques et Territoires mis en place par le CEREMA.
Ce programme vise à faire émerger, avec ces collectivités, des solutions innovantes pour améliorer la résilience aux risques naturels des territoires urbanisés et à valoriser celles-ci auprès du plus grand nombre.
L’enjeu est de parvenir à réduire la vulnérabilité du territoire tout en accompagnant ces projets d’aménagement (économiques, résidentiels, touristiques, etc.) par la réalisation d’opérations en renouvellement urbain exemplaires. Il s’agit donc de dégager des marges de manœuvre pour un urbanisme durable conciliant la politique du risque avec les autres politiques publiques. Les marges de manœuvre peuvent être sociales (acceptation du risque, etc.), techniques ou financières (financement de la réduction de la vulnérabilité, etc.).

Étiquettes