[a.MUA]

atelier Morphose Urbaine et Architecturale

×
Maître d'ouvrage

Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Bretagne (ENSAB)

Périmètre

60 ha

Coût des travaux

N.C.

Année de livraison
2001
Programme

Depuis quelques années, de grands questionnements se posent sur l’avenir de la ville et le problème des densités est au centre des discussions. Durant les dernières décennies, l’extension des villes s’est fait de telle sorte que l’on n’a pas su préserver les espaces ruraux, on assiste aujourd’hui à un mitage foncier.

La question est donc de rechercher une composition urbaine non-systématique, des formes urbaines adaptées au site tout en composant avec la densité.

Objectif

Ainsi, tout l’enjeu réside dans l’esquisse d’un nouveau paysage urbain. Mais l’échelle urbaine est une dimension parfois difficile à saisir et à maîtriser. Le risque est grand d’assister à une multiplication « modulaire » du bâti à l’infini, de finir par vivre dans une ville sans particularités, sans diversités, sans identité, et qui, de surcroît, s’étale à perte de vue.

Il s'agit donc de rechercher une composition et des formes urbaines non-systématiques et adaptées au site tout en composant avec la densité. Par ailleurs, les recherches sur la fractalité urbaine par Pierre Frankhauser constituent un apport important sur la compréhension du développement urbain, proche des principes du jeu de la vie de Conway. Mais ces travaux se basent sur un développement à l’infini en terme de surface.

Or, densifier en préservant une certaine qualité de vie, des vides dans la ville, donc des espaces publics, sans s’étendre sur les espaces ruraux, implique de construire en hauteur. Le travail va donc consister à écrire un algorithme se basant des principes de Conway et de
Frankhauser, adapté en 3D, afin d’esquisser la ligne de ciel d’un site urbain.

L’application réelle se basera sur le site exceptionnel du Sillon à Saint-Malo qui a fait l’objet d’une étude antérieure (voir fiche spécifique). Il s’agit de trouver des volumétries et des typologies «denses» qui s’adapteront au site balnéaire, tout en préservant une ouverture sur la mer. L’étude des critères et certaines règles de bases seront donc énoncées pour illustrer les intentions du projet. A partir de ce qui est quantifié et systématique, il s’agira d’introduire un peu de hasard pour trouver des réponses inattendues. C’est donc la simulation d’un processus, de l’évolution d’un quartier, mais aussi la recherche de formes urbaines denses exprimant l’idée d’ouverture.