[a.MUA]

atelier Morphose Urbaine et Architecturale

×
Maître d'ouvrage

Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Bretagne (ENSAB)

Périmètre

115 ha

Coût des travaux

N.C.

Année de livraison
2002
Programme

Programme :

  • Ouvrir l’Armée aux civils grâce à sa reconversion (par le Plan 2000).
  • Offrir un lieu où se crée du lien, donc un lieu de libre-expression, de libre-échange: un véritable espace public accessible à tous, en accueillant tous ceux qui ont quelque chose à dire (on pensera à l’expression artistique, corporelle…). Logements (définitifs et temporaires) + lieux de restauration + commerces de proximité + équipements divers pour ceux qui y vivent ou travaillent + entreprises en rapport avec la communication.

Projet : création d’un cours central accueillant le tramway et le programme selon les principes d’un centre commercial. Mixité des usages et pratiques, mixité sociale, parcelles et programme évolutifs.

Objectif

Le travail porte sur le rapport entre centre-ville et périphérie, en passe de devenir les nouveaux centres de demain. En effet, les zones commerciales périphériques attirent des millions d’usagers chaque jour au détriment des centres-villes. Malgré tout, la périphérie, de manière générale, demeure enclavée comme un ghetto urbain si l’on en croit les malaises qui existent. Or, la ville c’est une somme de réseaux de pleins et de vides, d’échanges commerciaux et techniques, mais aussi de gens et de cultures. La question est donc d’essayer de réfléchir sur ces réseaux, leurs dysfonctionnements et leur rôle dans la mutation urbaine.

Le choix de la Courrouze comme site d’étude s’explique ainsi par son statut de nouvelle friche périphérique, par sa situation stratégique dans la ville et, enfin, par son potentiel à désenclaver les quartiers environnants.

Parti général / Intentions :

  • Ouvrir et relier la Courrouze. En faire un élément de liaison entre les quartiers alentours et le centre-ville.
  • Créer une centralité qui dynamise et ouvre les quartiers. Travailler sur le rapport entre la Prévalaye et la Ville de Rennes.
  • Prolonger cette nouvelle vie du site, favoriser les appropriations et les initiatives individuelles.
  • Créer un lieu à mi-chemin entre le centre commercial et la place de la Mairie : c’est-à-dire retrouver l’animation, les flux et ce qui fait qu’un centre commercial marche aujourd’hui, et d’autre part l’urbanité d’une place de centre-ville où toutes les manifestations individuelles et / ou collectives sont possibles.
  • Désenclaver le site, comme un pont entre Ville et Périphérie, une sorte de forum que les gens pourraient métamorphoser à leur guise.

A partir de 2006, le site de la Courrouze a engagé sa requalification sur la base du schéma d'aménagement élaboré par Bernardo Secchi et Paola Vigano. Les aménagements se poursuivent encore actuellement suivant plusieurs tranches de travaux.